Posts Tagged ‘prosperite’

h1

Les enseignements d’Abraham (Esther et Jerry Hicks) De l’Abondance

12 février 2009

 

                                                            argent-loi-attraction

Traduction de l’Argent et la Loi de l’Attraction,  paru chez Guy Trédaniel traduit par Eva Guerda

 dollars1 

A chaque fois que j’éprouve un sentiment d’abondance, l’abondance vient à moi

  

                  Lorsque vous faites la corrélation consciente entre ce que vous avez éprouvé, et ce qui arrive dans votre vie, vous détenez le pouvoir de faire des changements. Si vous ne faites pas cette corrélation, et que vous continuez d’offrir des pensées de manque à propos de choses que vous voulez, ces choses continueront à vous échapper.

                Souvent, les gens, dans leur incompréhension, commencent à accorder du pouvoir à des choses extérieures à eux pour expliquer pourquoi ils ne prospèrent pas comme ils le souhaiteraient : « Je ne prospère pas parce que je suis né dans le mauvais environnement. Je ne prospère pas parce que mes parents ne prospéraient pas, donc ils ne pouvaient pas m’enseigner comment faire. Je ne prospère pas parce que ces personnes là-bas prospèrent et qu’elles prennent les ressources qui auraient dû me revenir. Je ne prospère pas parce qu’on m’a roulé, parce que je n’en suis pas digne, parce que je n’ai pas vécu de la bonne façon dans une autre vie, parce que mon gouvernement ignore mes droits, parce que mon mari ne fait pas ce qu’il doit faire… parce que, parce que, parce que… »

Read the rest of this entry ?

Publicités
h1

Vérité, l’âpre Vérité (Danton)

10 février 2009

imgp0319Il y avait à côté de mon hôtel un jeune homme filiforme qui fabriquait des chaussures artisanales qu’il vendait dans sa petite cabane bleue directement sur la rue. Des tongs. Il avait dû aller un peu à l’école car bien qu’il parlât dans un anglais approximatif, il était aisé de le comprendre. J’avais été enthousiaste concernant son travail, et je l’avais encouragé et félicité chaleureusement  tout en lui achetant deux de ses créations. Il souriait et me remerciait, tout fier. Je lui avais demandé son prix, et il m’avait donné ce qui selon lui devait être un prix exorbitant qu’il s’attendait à ce que je négocie. Malheureusement pour l’éthique locale, marchander ne m’a jamais amusé. Je sais bien, depuis que j’ai vu le Patient anglais, qu’il faut marchander pour être poli, mais je ne vois pas toujours pas l’intérêt d’enlever des revenus aux pauvres gens simplement pour être polie. En plus je déteste ça la politesse en général. Si l’on considère les choses sous un angle plus pragmatique, en laissant de côté les codes sociaux et la politesse, les quelques roupies que j’économiserais n’allaient certainement pas  changer ma vie mais pourraient certainement changer celle des marchands.

J’avais trouvé cela touchant, de voir l’air émerveillé qu’il prit quand il sut que je n’avais nulle intention de marchander et que je prenais les chaussures pour la somme qu’il demandait. Je lui tendis un billet, et il devait me rendre un billet de cinq cents, et deux billets de cent. Mais ne sachant pas compter et pensant lui faciliter les choses, c’est moi qui donnai, en plus deux billet de cent, qu’il accepta sans broncher. C’est seulement une fois sur le chemin du retour que je me suis aperçue que je l’avais surpayé, et qu’il ne s’en était pas plaint. Je m’empressai mentalement de faire de cette erreur un don afin que sa malhonnêteté présumée ne soit pas préjudiciable à son Karma. Finalement j’étais contente, car je voyais que son travail était honnête et je trouvais qu’il était bon qu’il soit récompensé par cette inadvertance de ma part ; elle était due à mes éternels ennuis avec la partie logique de mon cerveau, celle qui sert aux maths. Il me semble que c’est la partie droite, mais comme c’est cette même partie qui est responsable de l’identification de la droite et de la gauche- chose à laquelle je ne suis jamais parvenue, sans me demander au préalable avec quelle main j’écris, je préfère ne pas dire de quelle partie du cerveau il s’agit…Il e sera pas nécessaire de vous préciser à quel point les choses se sont compliquées avec l’utilisation de l’ordinateur : vous pourrez aisément l’imaginer. S. Di nous avait raconté qu’ils avaient, jadis, eu un chauffeur comme ça : lorsqu’on lui demandait de tourner à gauche, il demandait de quelle gauche il s’agissait puis montrait successivement sa droite et sa gauche…Etait-on chez Diderot ou dans une pièce de Molière?

Read the rest of this entry ?

h1

Extrait, de l’Argent et la Loi de l Attraction, les Enseignements d’Abraham, par Esther et Jerry Hicks

21 novembre 2008

Ceci est une traduction libre de l’Argent et la Loi de l’Attraction à paraître chez Guy Trédaniel

Bienvenu sur la Planète Terre

 

Abraham : Si nous vous parlions le premier jour de votre expérience physique, cela vous serait d’un grand bénéfice car nous vous dirions «  Bienvenu sur la planète Terre. Il n’y a rien que tu ne puisse être, ou faire, ou avoir. Et ton travail ici- la carrière de ta vie- est de rechercher la joie.

 Tu vis dans un Univers de liberté absolue. Tu es tellement libre que chacun de tes pensers attirera à toi.

En pensant des pensées agréables, tu seras en harmonie avec qui-tu es-véritablement. Alors, utilise ta profonde liberté. Recherche d’abord la joie, et de toute la croissance que tu pourras jamais imaginer viendra joyeusement et abondamment à toi. » Read the rest of this entry ?