Posts Tagged ‘Guy Trédaniel’

h1

Vision de la conscience de Stanislav Grof: celle de l’Hindouisme

14 mai 2009

 La Vision de la Conscience du psychiatre  Stanislav Grof

Dans cet extrait de l’Ultime Voyage la conscience et le mystère de la Mort à paraître aux Editions Trédaniel , le docteur Stanislav Grof distingue la conscience des activités cérébrales. Rien ne prouve que la conscience soit le fait du cerveau. Comme vous le verrez dans la video du docteur Grof ci-dessous, la vision de la conscience du docteur Grof est celle de l’hindouïsme

D’après la neuroscience Occidentale, la conscience est un épiphénomène de la matière, un produit du processus psychologique du cerveau, et ainsi elle dépend indissociablement du corps. La mort du corps, et plus spécifiquement du cerveau est vue comme la fin absolue de toute forme d’activité consciente. La croyance en la vie après la mort, en un voyage posthume de l’âme, en des domaines de l’Au-Delà, et en la réincarnation est reléguée au rang de contes de fées et de livres de psychologie à deux-francs-six-sous, et elle est vue comme le produit d’une pensée qui prend ses désirs pour des réalités, une pensée de personnes simplettes qui sont incapables d’accepter l’impératif biologique de leur propre mort. Cette approche a considéré qu’une bonne partie de l’histoire de la spiritualité et des rituels, étaient des pathologies.

Read the rest of this entry ?

h1

Stanislav Grof Extrait de L’Ultime Voyage : Gasparetto, le peintre médium

3 mai 2009

ULTIME_VOYAGEL’Ultime Voyage

Dans cet extrait de L’Ultime Voyage paru aux Editions Guy Trédaniel, le psychiatre de la conscience Stanislav Grof rapporte des signes de l’Au-Délà transmis par les médiums et en particulier par le peintre méduimnique Brésilien Luiz Gasparetto. La video de Gasparetto vous permettra de voir le travail de Gazparetto « en live ». Stanislav Grof  décrit en outre la manière dont Gaparetto en état de transe produisuit en l’espace d’une heure plusieurs tableaux dans le style de Monet, Manet et Lautrec en peignant les yeux fermés avec la main et le pied simultanément.

gaparetto-peint-toulouse-lautrec2Les témoignages quasi-expérimentaux de la survie de la conscience après la mort qui viennent de la source hautement controversée que constitue le spiritisme et les médiums, sont d’un intérêt particulier. Même si certains des médiums professionnels (comme Eusapia Palladino) ont été pris à tricher, d’autres tels que Madame Piper, Madame Léonard, et Madame Verall, ont passé tous les tests et ont remporté la haute estime de chercheurs attentifs et réputés. (Grosso 1981). Les meilleurs médiums sont capables de reproduire la voix du défunt, ses gestes, ses manières et d’autres traits caractéristiques. […]

Certains des rapports de spiritisme ouvrent considérablement l’esprit d’un occidental, sans parler d’un scientifique de formation traditionnelle. Par exemple la forme extrême du phénomène de spiritisme, « la médiumnicité physique » comprend la télékinésie et les matérialisations des lévitations d’objets et de personnes, la projection d’objets à travers les airs, la manifestation de formations ectoplasmiques , et l’apparition soudaine d’écritures ou d’objets (« apports »). Dans le mouvement spirituel brésilien les médiums font des opérations chirurgicales médiumniques en utilisant leurs mains ou des couteaux en étant guidés par les esprits des personnes défuntes. Ces opérations ne requièrent pas d’anesthésie, et les blessures se ferment sans points de suture. Les événements de ce type ont été filmés de façon répétée et étudiés par les chercheurs occidentaux de la carrure de Walter Pahnke, Stanley Krippner et Andrija Puharich.

Mon épouse Christina et moi [voir photo] avons eu la rare opportunité d’être les témoins d’une performance remarquable de Luiz Gasparetto, un psychologue brésilien et membre de l’Eglise Spiritiste, lorsqu’il était  invité lors de l’un de nos séminaires d’un mois à l’Institut Esalen. Luiz avait la réputation d’intercepter les esprits de grands peintres et de peindre dans leur style. Il était capable de peindre dans l’obscurité la plus totale. Cependant pour sa performance d’Esalen, le chambre habituellement obscure fut partiellement éclairée par une lumière rouge sombre. Cela éclairait suffisamment pour que les spectateurs puissent le voir travailler mais ele ne permettait pas à Luiz de distinguer les couleurs à travers les canaux ordinaires.

Ecoutant pendant toute la séance les Quatre Saisons de Vivaldi -musique qui l’inspirait particulièrement- Luiz Gasparetto produisit avec une vitesse fulgurante des tableaux remarquables les uns après les autres dans le style de peintres différents : Van Gogh, Picasso, Gauguin, Rembrandt, Monet, Manet, et bien d’autres. Il utilisait à la fois ses mains, peignant parfois deux tableaux simultanément, avec les deux mains. La plupart du temps il ne regardait même pas le papier. Il peignit un portrait de Manet sous la table avec son pied gauche sans même le regarder. Le travail de Luiz Gasparetto dura un peu plus d’une heure. Lorsqu’il s’arrêta, le sol était recouvert de grandes peintures, vingt-six au total. Malgré la lumière rouge de la pièce qui normalement rend toute distinction de couleurs impossible, Luiz fut capable de choisir les tons appropriés pour chacun des tableaux.

Read the rest of this entry ?

h1

Stanislav Grof: extrait de L’Ultime Voyage les Vies Antérieures

17 décembre 2008

Dans cet extrait de L’Ultime Voyage le Docteur Stanislav Grof , psychiatre ayant consacré quarante années de sa vie à étudier la conscience rapporte des témoignages frappants concernant les vies antérieures et la survie de la conscience dans l’Au-Delà. L’Ultime Voyage qui paraîtra en septembre est le grand oeuvre du docteur Stanislav Grof. Cet ouvrage brasse toutes les sagesse antiques concernant la mort, les rites de passage et les rites intitatiques des sociétés non-industrielles qui sont corroborées par ses recherches scientifiques personnelles à l’Institut Esalen, au Centre de Recherches Psychiatriques du Maryland. 

Les caractéristiques extraordinaires des expériences des vies antérieures ont été confirmées de manière ULTIME_VOYAGErépétée par des observateurs indépendants. Cela pose une question très intéressante : est-ce que l’existence de telles expériences constitue une « preuve » définitive qu’une partie essentielle de nous survit à la mort et se réincarne dans la même unité de conscience séparée, la même âme individuelle ? Malgré tous les témoignages extraordinaires dont il est question plus haut, la réponse à cette question doit être négative. Présumer de la survie de la conscience individuelle à travers  plusieurs vies n’est qu’une interprétation possible des témoignages existants, essentiellement une théorie faite sur la base des observations précédentes. C’est le genre de situation que les chercheurs rencontrent chaque jour dans d’autres disciplines scientifiques : ils amassent de grandes quantités d’informations et d’observations et cherchent des théories qui les rendraient compréhensibles dans un cadre conceptuel cohérant.

Une règle fondamentale de la philosophie moderne de la science est que la théorie ne devrait jamais être confondue avec la réalité qu’elle décrit « la carte ne devait jamais être prise pour le territoire » (Korzybski 1933, Bateson 1972). L’histoire de la science montre clairement qu’il existe toujours plus d’une théorie qui rende compte des informations disponibles. La situation dans la recherche de la réincarnation n’est pas différente. Dans l’étude des phénomènes des vies antérieures, comme dans d’autres domaines de recherche, nous devons séparer les faits d’observation des théories qui tentent d’en rendre compte. Par exemple nous savons tous que si nous lâchons un objet, il tombe ; c’est un fait évident et indiscutable quelque chose que nous observons tout le temps. Cependant, au fil des siècles Aristote, Newton, Einstein et les physiciens quantiques ont offert des théories entièrement différentes à la gravité, et il est possible que bien d’autres soient proposées dans le futur.

  Read the rest of this entry ?

h1

Racontez une Histoire differente Les Enseignements d’Abraham, par Esther et Jerry Hicks

27 novembre 2008
argent-loi-attraction

Extrait de l’Argent et la Loi de l’Attraction, Esther et Jerry Hicks. Paru chez Guy Trédaniel en septembre 2009. Traduit de l’anglais par Eva Guerda

Qu’est-ce que je veux et pourquoi ?

Peut-être que la plus grande résistance que les gens éprouvent à raconter une histoire différente à propos de leur propre vie, est la croyance qu’ils doivent toujours dire la « vérité » sur ce qu’ils sont ou qu’ils doivent « raconter ce qui est ». Mais lorsque vous comprenez que la Loi de l’Attraction vous répond lorsque vous racontez votre histoire de « ce qui est » – et par conséquent perpétue encore l’histoire que vous racontez, et ce quelle qu’elle soit –  vous pouvez décider que vous avez vraiment à gagner à raconter une histoire différente, une histoire qui correspond davantage à ce que vous voulez vivre désormais. Lorsque vous reconnaissez ce que vous ne voulez pas et qu’ensuite vous vous demandez « Qu’est-ce que je veux ? » vous commencez petit à petit à raconter  votre nouvelle histoire et vous parvenez progressivement à un centre d’attraction bien meilleur. Read the rest of this entry ?

h1

Le Processus de Pivotement. Les enseignements d’Abraham

27 novembre 2008

Extrait de l’Argent et la Loi de l’Attraction, Esther et Jerry Hicks, paru chez Guy Trédaniel.argent-loi-attraction Traduit par Eva Guerda

Suis-Je en Harmonie avec Mon Désir ?

Ainsi le Processus de Pivotement est tout simplement comme suit : à chaque fois que vous reconnaissez que vous éprouvez une émotion négative (c’est vraiment là que vous ressentez l’absence d’harmonie avec une chose que vous voulez), il est évident que la chose qu’il faut faire est de vous arrêter et de dire J’éprouve une émotion négative, ce qui signifie que je ne suis pas en harmonie avec quelque chose que je veux. Qu’est-ce donc  que je veux ?
Read the rest of this entry ?

h1

Pourquoi quand j’ai vraiment besoin de quelque chose elle ne vient pas? Les Enseignements d’Abraham, Esther et Jerry Hicks

21 novembre 2008

argent-loi-attractionExtrait de l’Argent et la Loi de l’Attraction par Esther et Jerry Hicks paru  chez Guy Trédaniel

  Je connais la constance de la Loi de l’Attraction 

                   Le fait que la Loi de l’Attraction demeure stable et constante dans l’Univers y était pour beaucoup dans la confiance que vous ressentiez, au moment de votre arrivée dans votre nouvel environnement physique, car vous saviez que les retours que la vie vous ferait vous aideraient à vous souvenir et à retrouver pied. Vous vous souveniez que le principe de toute chose est la vibration, que la Loi de l’Attraction, en essence, répond à ces vibrations, et en substance qu’elle les organise, reliant les choses de vibrations semblables les unes aux autres tout en maintenant celles de vibrations différentes éloignées.

                  Ainsi, le fait d’être incapable d’articuler immédiatement cette connaissance ou de l’expliquer à ceux autour de vous qui avaient apparemment oublié tout ce qu’ils savaient à ce propos, ne vous causait aucune inquiétude : vous saviez en effet que la constance de cette puissante Loi se manifesterait suffisamment tôt à vous à travers les exemples de votre propre vie. Vous saviez qu’il ne vous serait pas difficile de savoir précisément quels genres de vibrations vous étiez en train d’émettre parce que la Loi de l’Attraction vous apporterait des témoignages constants de votre vibration, et ce en permanence.

En d’autres termes, lorsque vous vous sentiez accablé, les circonstances et les personnes qui pouvaient vous aider à sortir de ce sentiment d’accablement ne pouvaient pas vous trouver, et vous ne pouviez pas les trouver non plus. Même si vous essayiez de toutes vos forces de les trouver, vous ne le pourriez pas. Et les personnes qui viennent à vous, bien loin de vous aider ne font qu’empirer au contraire, votre sentiment d’accablement.

 

 

Read the rest of this entry ?

h1

Distinction entre Religion et Spiritualité, par le Docteur Stanislav Grof

21 novembre 2008

Dans cet extrait de l´Ultime Voyage le docteur Stanislav Grof opère une distinction fondamentale entre la religion organisée et la spiritualité essentiellement une affaire privée

 

 

 

Afin d’éviter l’incompréhension et la confusion, il est important de distinguer clairement la spiritualité de la religion. Beaucoup de personnes dans notre culture ne connaissent pas la différence fondamentale entre les deux. La spiritualité est fondée sur les expériences directes des dimensions et des domaines de la réalité normalement invisibles. Elle ne requiert pas d´endroit spécial ni de personne désignée officiellement comme intermédiaire pour rentrer en  contact avec  le Divin. Les mystiques n’ont pas besoin d’églises ou de temple ; leur corps et la nature servent de contexte dans lequel ils vivent les expériences des dimensions sacrées de la réalité, y compris celle de leur propre divinité. Les mystiques se pasent de prêtres :  il n’ont besoin d’un groupe d’appui de camarades en recherche spirituelle eux aussi, ou des conseils  d’un maître qui soit plus avancé qu’eux dans le cheminement intérieur. La spiritualité implique ainsi une relation spécifique entre l’individu et le cosmos et est, par essence, une affaire privée.

Read the rest of this entry ?