Posts Tagged ‘guérison’

h1

Le concept de « maladies incurables »: le SIDA. les Enseignements d’Abraham, par Esther et Jerry Hicks

4 mars 2009
 

argent-loi-attraction

Etsher et Jerry Hicks L'argent et la Loi de l'Attraction

Extrait de l’Argent et la Loi de l’Attraction d’Esther et Jerry Hicks paru en septembre 2009 aux Editions Guy Trédaniel. Traduction Eva Guerda

 

Examinons le concept des maladies « incurables »

 

Jerry : La plus récente des maladies dites «incurables » est le SIDA, et cependant nous commençons maintenant à voir des survivants du SIDA, des personnes qui ont vécu bien plus longtemps que ce qu’on leur avait prédit. Qu’est-ce que vous proposeriez à quelqu’un qui est déjà atteint du SIDA et qui à présent veut de l’aide.

 

Abraham : Tout organisme physique, quel que soit son état de détérioration peut parvenir à la santé parfaite… Mais ce que vous permettez dans votre vie dépend de ce que vous croyez. Si vous avez été convaincu que quelque chose est incurable – voilà qui est « fatal »- et lorsqu’on vous dit que vous êtes atteint de cette maladie, généralement votre croyance sera que vous ne survivrez pas… et effectivement vous ne survivrez pas.

Mais votre survie n’a rien à voir avec la maladie,  en revanche elle a tout à voir avec vos pensées. Et ainsi, si vous vous dites : il se peut que cela soit vrai pour les autres mais pas pour moi car je suis le créateur de ma vie, et en cet instant-ci je choisis le rétablissement, et non la mort … alors vous pouvez vos rétablir.

Ces mots sont faciles à dire pour nous, mais ils sont difficilement entendus par ceux qui ne croient pas en leur pouvoir de créer ; mais votre expérience reflète toujours l’équilibre de vos pensées. Votre expérience est un indicateur clair de vos pensers. Lorsque vous changez vos pensers, votre expérience, ou indicateur, doit changer aussi. C’est la Loi.

Read the rest of this entry ?

h1

Doctor Raichura

10 février 2009

 

             Au bout de la première discussion, ma camarade de chambre qui par un hasard fou de la vie ( vous avez compris qu’il n’y en a pas, mais quand même, c’est l’expression que j’ai inventée qui veut ça) portait le même prénom que moi, me parla d’un docteur un peu particulier de l’Ashram qui travaillait dans un endroit appelé La Clinique Nous nous sommes donc inscrites pour aller voir ce docteur; en ce qui me concerne, surtout par désir de le voir et non par envie de guérir quoi que ce soit.

           Nous avons attendu dans sa salle d’attente. Ce fut à mon tour. « Leave your footwear outside » me dit-il de derrière la porte battante. Je trouvai un bel homme d’une soixantaine d’années – je sus plus tard qu’il avait en réalité soixante-quinze ans- aux traits extrêmement doux, et à la peau de belle qualité. Au moment où je suis rentrée mon coeur a ralenti son rythme et la Paix est entrée en moi. Toutes les peurs s’étaient envolées au contact de cet homme suave.

dsc04931

A peine me vit-il , qu’il commença à noter des choses sur son cahier à la date du 22 février, jour présumé de la naissance de mon Frédéric Chopin. (Présumé parce que sa mère avait fait une fausse déclaration pour ne pas avoir à payer de taxe de retard). Il me demanda ce qui m’amenait. Ne pouvant répondre l’émerveillement et la curiosité, je lui répondis que j’avais un problème au genou droit, dont je ne savais plus que faire, car rien n’apparaissait à l’analyse. Cela faisait un an qu’il me gênait. On avait fini par penser qu’il s’agissait d’une entorse et A, m’avait prescrit des exercices, mais l’état de mon genou s’était empiré avec la pratique d’un asana en particulier; cet asana consistait à s’asseoir à l’intérieur des deux genoux; cela amplifia mon malaise. Je lui expliquai qu’il s’agissait probablement d’un problème de ligament. Il m’écouta attentivement tout en m’observant avec douceur, précision et silence.

Read the rest of this entry ?