h1

Lituaniens et (le) Russe(s)

17 février 2009

C’est ainsi, en raison de l’occupation de plus de quarante ans, que les Lituaniens âgés de plus de 18 ans, parlent tous le russe. Mais bien qu’on puisse s’estimer heureux de parler leur russe à eux, qui leur permet de lire Dostoïevski dans le texte, il équivaut comme je l’ai appris depuis peu au français que l’on parle en Algérie : tout comme le voyageur français reconnaît cet accent et ces tournures pas-de-chez-nous- qui- le- font- sourire, les Russes reconnaissent ces Lituaniens qui parlent le russe comme vous et moi.

 

Bien que d’une façon générale on puisse se réjouir d’avoir été contraints à apprendre une aussi belle langue, elle crée des dilemmes encore aujourd’hui. Par exemple, si je décide de prendre un trolleybus et que je demande lequel il faut prendre aux dames qui attendent le leur, elles m’écouteront parler lituanien, et comprendront à peu près de quoi il s’agit, davantage en devinant le nom du lieu que j’indique…Mais elles me répondront en russe. Je cherche désespérément un aborigène, et souvent je finis par repartir à pied. Si je souhaitais prendre le taxi, ce serait le même problème, ils me parleraient en russe, et ce serait presqu’une aubaine de tomber sur un chauffeur Lituanien. Dernièrement, il semble soit que la population de chauffeurs lituaniens ait augmenté, ou alors que j’ai tout simplement arrêté les taxis : c’est à vous de me dire.

 

La première fois que je suis venue ici, il y a dix ans, nous marchons dans la vieille ville, rue Piliès ; nous sommes entrées dans un magasin pour acheter du renfort. Une des touristes avait remercié la vendeuse d’un spasiba, avec un grand sourire, heureuse d’avoir pu communiquer dans sa langue. L’amie qui était avec nous avait interrompu son action, tourné la tête, fusillé du regard la malheureuse touriste bien intentionnée et lui avait rétorqué : Spasiba is russian. Here we say ačiū… Depuis ce jour j’ai concentré toutes mes forces de me souvenir que merci se disait comme quand on éternue. La raison de cette sécheresse autochtone, est due au fait que les gens, assimilent les Baltes à ces flémards de Slaves, insulte suprême s’il en est.

En ce qui me concerne déjà à Cambridge, lieu où j’ai rencontré la première Balte de ma vie, j’avais su subtilement remporter des points. Cela avait plutôt mal demarré, car au détour d’une conversation je lui avais demandé si c’était le russe qu’elle parlait lors de la conversation que j’avais écoutée près du téléphone lorsqu’elle communiquait avec son mari, (et ce demandait ce que j’avais à écouter derrière les portes même s’il n’y avait pas de portes). Une telle question à une telle personne voilà qui était déjà assez hardi de ma part, car elle était à proprement parler un iceberg parlant peu et ne souriant JA-MAIS. « No. I am Lithuanian » aboya-t’elle. Puis elle ajouta pour m’achever : « Dou yiou knaow whier it is ?- Yes fis-je simplement sans me laisser impressionner: Baltic sea: Lithuania, Latvia, Estonia : Yeltsin doesn’t want you to enter the OTAN”. Alors là elle était restée clouée sur place, et à partir de ce moment, là cette fille qu’elle trouvait radicalement débile à rire tout le temps, devint sa meilleure amie. Au fil de mon apprivoisement, j’étais parvenue à lui poser une question pragmatique : le mouvement qui consistait à lever les coins des lèvres vers le haut,provoquant un gonflement des joues, était un geste qui lui était inconnu ; un jour, où j’avais pris la confiance je lâchait le morceau : « pourquoi tu ne souris jamais ? ». « Parce que je n’en ai pas besoin » rétorqua-t-elle immédiatement. Je vis tout de suite qu’il était totalement inutile de lui expliquer mon point de vue sur la question : qui se résumait à «  bah c’est agréable de sourire, non… le plaisir tout ça… ? ».

Plusieurs années plus tard, en arrivant en Lituanie, je vis que partout dans la rue ils faisaient des pubs vantant les mérites du sourire. Peut-être que c’est le seul pays au monde où c’est comme ça. Mais depuis leur entrée en Union Européenne, il leur arrive de sourire, comme ça sans raison. Juste pour le plaisir.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :