h1

La mort n’existe pas. Les enseignements d’Abraham (Esther et Jerry Hicks)

15 juin 2008

« Que philosopher c’est apprendre à mourir » Socrate, ou Montaigne

« Nous sommes des êtres éternels, et il n’y a pas de mort ». Abraham Hicks

« En tant qu’extension du non physique, nous n’avons ni début ni fin. Lorsque notre expansion physique cesse, nous ne cessons pas d’exister. Car nous sommes de l’energie ». Abraham Hicks

On choisit sa mort. Souvent les gens disent comme preuve que tout va mal dans le monde, qu’on assassine les âmes nobles comme Gandhi ou Martin Luther et bien d’autres. Mais le problème vient du fait que l’on considère la mort comme étant un mal. Or il n’y a tout simplement pas de mort.

Il y a un moment où on cesse d’être de la matière, mais on ne cesse jamais d’être de l’énergie. Donc il y a bien y avoir quelque chose pour que notre transition –c’est le mot choisi par Abraham- s’effectue. Si quelqu’un -comme moi par exemple, ou Esther Hicks- décide qu’elle choisi l’option de vie happy -healthy-happy- healthy-happy -healthy-happy- healthy-happy -healthy-DEAD ( heureux-en bonne santé-heureux-en bonne santé-heureux-en bonne santé-heureux-en bonne santé-MORT) il faut bien qu’il y ait quelque chose qui nous fasse « mourir ». Que ce soit un assassinat ou un accident ou tout simplement dans son sommeil. Donc il ne faut pas se dire ‘ » regardez comme la vie est injuste elle qui n’a jamais fait de mal à personne mourir comme ça soudainement dans cet accident… » Car alors on raisonne comme si la mort existait, et en plus on trouve le monde injuste sous prétexte qu’on a toruvé un moyen de ne pas souffrir en mourant.

Lorsqu’on pleure la mort d’un proche…

C’est parce qu’on croit que la personne est partie très loin et qu’on n’aura plus accès à elle. En général, la personne retourne imédiatement à son état de pure énergie positive, et redevient de la pure énergie positive qui sait que tout va toujours très bien. il est possible de commnuniquer avec elle, mais dans un premier temps on ne la reconnait pas parce qu’elle est devenue complètement positive.

Mais on pleure aussi et surtout sur soi. Donc il faut nettoyer sa propre vibration: ça c’est notre travail à nous et il n’a rien à voir avec la personne. Comment faire? en souvenant que la mort n’existe pas et que la personne se retrouve à nouveau dans la pure énergie positive et se sent très bien.

Comment commnuniquer avec elle?

Toujours la même méthode la méditation. En faisant taire le mental. Chaque fois que j’ai demandé de l’aide à une âme « décédée » – c’est à dire retournée dans la pure énergie positive, j’ai obtenu une aide flagrante.

Par exemple un jour j’étais en train de mourir de douleur à cause d’un problème avec mon copain de l’époque. Je me suis couchée et j’ai demandé de l’aide à ses parents. J’ai commencé par entrendre une chose que j’entends rarement si ce n’est jamais à Paris: des avion. Le papa de mon ami était aviateur. J’ai ensuite demandé de l’aide à sa maman; le lendemain je suis allée dans ma librairie et j’ai acheté machinalement un livre sans savoir pourquoi. Ma main a été guidée.

Quelques jours polus tard, j’ai commencé le matin à lire ce livre, pendant que j’attendais le fils de ces âmes. Chose que je ne fais jamais, lire le matin et en sa présence. Il s’est approché et m’a demandé ce que je liais et je lui ai montré le livre. Alors il a répondu: « tu lis les mêmes livres que ma maman »

C’est ainsi que j’ai connu Louise Hay.

« There is great love here for you » Abraham

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :