h1

Vacances Romaines: drôles de bommerangs

19 mai 2008

 

Voici une histoire qui va beaucoup vous parler je pense. Ce week end j’ai réalisé un des grands rêves de ma vie: partir à Rome! A l’aéroport CDG, je me suis aperçue que je ne pouvais par tirer d’argent et j’avais seulement 23 euros et des poussières sur moi.  J ‘ai appelé mon père qui travaille en face de ma banque pour qu’il aille voir ce qui arrivait, mais il n’était pas à son lieu de travail et lorsqu’il est arrivé la banque était fermée. Le lendemain la banque lui a dit que je pourrais tirer de l’argent le surlendemain, donc le jour de mon départ de Rome. En revanche je pouvais acheter des choses comme je le voulais. Une fois à Rome j’ai acheté mon billet de train avec, et je suis partie pour l’auberge que j’avais réservée.

En arrivant je leur demande à payer par carte car pour une raison que j’ignore pour la première fois de ma vie je ne peux que payer avec ma carte. Ils me répondent qu’ils ne prennent que les espèces. On verra ça demain, – samedi- m’ont il dit car il était très tard.

Ensuite ils on fait la fête jusqu’à 2-3h du matin, pendant que je dormais, ils allumaient grand la lumière et le boss est venu téléphoner dans la chambre, vers 1h du matin avec la lumière grande allumée. Quand j’ai voulu aller à la salle de bain, il y avait une inondation…Je me suis dit, on est pas chez moi, et on ne peut pas changer le monde on ne peut faire qu’en fonction de soi, donc je m’adapte: je mets un truc sur mes yeux et mes bouchons pour les oreilles, et je marche sur la pointe des pieds dans la sdb, tout va bien. Je me suis réveillée tranquillement à 6h du matin le lendemain et j’avais passé une très bonne nuit. La douche continuait à être inondée, car il devait y avoir une mini fuite.

Lorsque je suis revenue dan sla journée, j’ai expliqué que la banque avait dit que je pourrais tirer de l’argent le lendemain, et j’ai commencé à nettoyer l’eau de la salle de bain car je me suis dit qu’où allions nous, et qu’il fallait bien que quelqu’un le fasse… Le soir la fille responsable australienne m’a dit d’arrêter que c’était son boulot et elle m’a demandé de lui payer. Je lui ai redit que je ne pouvais pas tirer d’argent mais qu’on pouvait demander à l’hotel mitoyen de ma facturer les 45 euros et de me les donner en liquide. Ca vous regarde m’a t’elle dit, mais il faudra que vous nous donniez votre passeportaucun problème ai-je répondu. Et il faut que vous régliez demain avant 10h. -Ok ok.

Le lendemain je me lève à 6h et je pars tirer de l’argent, car c’était ce que la banque m’avait dit. Mais encore une fois ça ne marchait pas. Alors j’ai demandé à mon Gérant Universel de me conduire vers une banque oiuverte une dimanche matin et je me suis laissée conduire. J’ai attéri devant une banque ouverte à 7h du matin. La fille m’a dit qu’elle pouvait me filer du liquide mais qu’il lui fallait mon passeport.
Je suis retournée à l’auberge et j’ai dit à la fille de me donner mon passeport pour que je puisse avoir du liquide et que je lui donnais en otage mes clefs ( avec mon passeport elle ne peut rien faire; sans mes clefs c’est moi qui ne peut rien faire) – « non non non, nous voulons être payés maintenant »– « et moi je veux vous payér, alors donnez-moi mon passeport pour que je puisse vous payer et prenez mes clefs à la place ». Là elle commence à m’agresser et à me traiter de menteuse qu’il n’y avait aucune banque ouverte un dimanche à sept heures du matin. Moi je savais que ce que mon esprit pouvait concevoir serait ce que j’obtiendrais et c’est pourquoi j’ai obtenu cette banque.  Quand j’ai vu la tournure que prenaient les choses, j’ai demandé au Gérant de prendre en charge la situation pour qu’elle ait une issue parfaite.

Je suis sortie de là pour retourner à la banque et j’ai demandé à la dame de les appeler. Elle a composé le numéro et m’a dit de parler en premier. C’est un italien qui a répondu en me traitant à nouveau de menteuse et en disant que les banques étaient fermées, alors je lui ai passé la dame comme convenu. Elle a expliqué qu’il s’agissait d’un cercle fermé et qu’il fallaient au moins qu’ils me donnent une photocopie du passeport. Mais ils n’avaient certainement pas de photocopieuse, et lorsque je suis arrivée en leur redemandant mon passeport j’ai été accueillie par deux mecs baraqués et la fille qui continuait de me traiter de menteuse et  me dire qu’elle voulait être payée. Je lui ai dit que pour que la banque me donne de l’argent il fallait qu’elle me rende mon passeport, comme la banquière lui avait expliqué. « Nous n’avons recu aucun coup de fil, nous n’avons aucun téléphone » a t’elle hurlé. Alors là j’étais complètement perdue. Je ne comprenais pas alors qu’ils avaient parlé au téléphone et moi aussi, comment ils pouvaient me dire qu’ils n’avaient pas de téléphone; j’avais expliqué dès le premier jour que je ne pouvais pas tirer d’argent, et je voulais les payer. Tout d’un coup mes émotions m’ont guidée: rationnellement je ne comprenais rien il y avait les deux types, la fille qui me hurlait dessus et mon passeport en otage avec mon avion à prendre. Mais je me sentais mal, et c’est ce qui m’a permis de comprendre  que c’est eux qui avaient un problème. Alors je leur ai dit: écoutez si vous ne me rendez pas mon passeport j’appelle la police. »

Ils continuaient l’agression verbale et à me traiter de menteuse et à dire que personne ne les avait appelé car ils n’avaient pas de téléphone. Moi je comprenais d’autant moins que j’avais demandé une issue parfaite…Alors je suis sortie et j’ai appelée la police à qui j’ai très bien expliqué la situation, è un circulo chuiso, non mi dan il mio passaporto, e il banco non mi da dinero perche non ho il passaporto…( je vous rappelle que je ne parle pas italien, et je ne sais pas d’où il sortait mon italien). Alors gli carabinieri ont frappé à la porte et la fille était terrorisée, et elle a dit qu’elle allait appeler son boss…mais vous m’avez dit que vous n’avez pas de téléphone, pourquoi?… alors seulemnt j’ai commencé à comprendre qu’elle mentait et qu’elle avait peur que la police rentre. Je n’avais pas prété attention à l’était minable et certainement illégal de l’auberge qui n’avait même pas de draps ( heureusement j’avais pris le pareo de Thibaut que je prends tout le temps…voilà pourquoi ils n’acceptaient pas les cartes bleues. Alors gli carabinieri ont demandé si j’avais une réservation et ils ont vu que le montant pouvait être débité à tout moment par ma carte.

Ils lui ont fait me rendre mon passeport et lui ont pris le sien et ont posé des questions sur l’auberge. Elle a sorti un téléphone fixe pour appeler son boss, elle se tenait devant la porte en ayant peur qu’ils rentrent et disait qu’elle ne comprenait pas l’italien – je ne sais si c’est vrai ou faux mais alors j’ai commencé à traduire, et le mec qui avait répondu au téléphone est venu et je lui ai demandé pourquoi il avait menti au sujet du coup de fil… Il est sorti avec ses lunettes de soleil et a dit qu’il devait partir qu’il avait un train à prendre.

Ils m’ont dit d’aller tirer l’argent et de le rapporter, je leur ai dit que c’était bien là mon intention. Une voix m’a dit, prends toutes tes affaires qui restent, et je l’ai fait aussi…

Cette histoire m’a appris plusieurs choses:

  1. quand on est manipulé, on ne peut pas s’ne rendre compte rationnnellement, il n’y a que nos émotions qui sont nos guides. Si j’avais eu mon esprit parfait j’aurais compris qu’elle pouvait préléver sur ma carte bleue, et surtout que le premier jour lorsque je lui ai expliqué le problème elle avait proposé d’appeler le boss – donc qu’ils avaient bien un téléphone. La raison pour laquelle je n’ai pas eu accès à ces ifos rationnellement c’est qu’elles étaient trop éloignées de moi, je ne la concevais pas comme une menteuse ni une agresseuse.
  2. quand on est dans une situation difficile il vaut mieux demander une issue parfaite: en l’occurence heuresement qu’elle a refusé de prendre les clefs, car après je ne pouvais pas non plus tirer d’argent dans cette banque-là
  3. que quand on est persuadé d’une chose elle arrive: j’avais moi l’intention ferme de payer, et en espèces en plus. Mais elle était persuadée que j’étais une menteuse et que les banques étaient fermées – intéressant que son chef connaissait l’exsitance de cette banque et qu’il m’en avait parlé le premier jour, et même quand on l’ appelée elle a dit que je mentais. Ce quie est intéressant c’est que plus tard au vatican j’ai fait une nouvelle tentative et cette fois/foi j’ai eu mes espèces. C’est donc sa résistance à elle qui a eu raison de tout. Lorsuqe j’ai compris cela, j’ai décidé de ne pas retourner la payer car je ne voulais pas li donner de leçons et en plus cette auberge ne valait pas un cent
  4. la menteuse c’était elle, c’est pourquoi la meilleure défense étant l’attaque elle a commencé à me dire ce qu’elle était
  5. quand on sait qui on est, alors il est difficile d’être manipulée je savais que je voulais payer et que je n’étais pas une menteuse
  6. si on met son nez dans la quiche des autres parce qu’on a peur d’une chose, même quand la personne en face garde son nez dans les siennes ( ne pas regarder la saleté, mettres ses bouchons et son bandeau devant les yeux ) et qu’elle souhaite agir en toute droiture, l’autre finit par devenir tel que notre esprit l’a conçu
  7. lorsqu’on émet une agression on reçoit la même chose en plus violent: elle était terrorisée à l’idée d’avoir les flics dans l’auberge.
  8. on peut parfaitement vivre avec 23 euros d’argent de poche: j’ai même rapporté des cadeaux à ma famille ( ce soit des cadeaux à moins de 5 euros chacun… mais c’est des beaux trucs
  9. comme j’avais demandé au Gérant Universel de me mettre dans les meilleures conditions pour m’aider à jeûner j’ai eu ces conditions: des balades qui occupent l’esprit et peu d’argent de poche. Ce sont les deux premiers jours qui sont difficles et pour moi ils ont été fastoches
  10. chose intéressante: plus tard dans la journée je me suis souvenue d’une chose. Lorsque j’ai cherché mon hébergement j’ai vu les prix des beds and breakfast, j’ai demandé à mon Gérant Universel un endroit situé dans le quartier de la gare pas cheret pour le chic sachant que je pouvais être avoir ou faire tout ce que je voulais j’ai ajouté  » ou gratuit » il aura été gratuit, donc…
  11. ils y a toujours plusieurs angles: considérer qu’on est vraiement embêté pour une fois qu’on vient à Rome et ne pas avoir d’espèces ou se dire chic, je vais pouvoir jeûner… les espèces c’est surtout à ça que ça sert en vacances
  12. Cette fille doit se dire maintenant que le monde est injuste: la preuve cette garce est partie sans payer et ce grâce à l’aide de la police. Si elle connaissait la Loi de l’Attraction (cf à ce sujet mon article La Loi de l’Attraction les enseignements d’Abraham) elle comprendait comment elle m’a poussée à partir sans payer en memettant dans une situation de cercle fermé et en refusant d’entendre l’appel de la banque…

« Le courant de la rivière est tellement puissant qu’il finira par vous enmener là où vous voulez aller même si vous ramez à contre courant, mais lorque vous passez devant les choses que vous voulez vous êtes tellement occupés à ramer vers l’amont que vous ne les voyez  même pas. » Abraham-Hicks The Amazing Power of Emotions.

En l’occurence j’étais ce là-où -elle-voulait-aller, puisque je voulais payer, mais elle est passée devant moi en ramant très fort à contre courant, mais les espèces étaient non pas en amont mais en aval, la preuve c’est que plus tard dans la journée je les ai eues… Elle était tellement occupée à mettre son nez ailleurs que dans sa propre quiche (cf l’article l’allégorie de la quiche) qu’elle a demandé l’impossible: ne pas préeler sur ma carte banquaire et que je la paye en espèces sans mon passeport. Or nous savons que ce qui est impossible est ce qui demande la limitation de l’Univers, et il est impossible qu’il n’y ait pas de banques ouvertes le dimanche car il est impossible que l’Univers soit limité.

Ce qui est triste c’est que pour éviter qu’une telle chose arrive à nouveau elle va pédaler encore plus en amoont, en ejectant les gens qui n’ont pas d’espèces ou en les prenant encore plus en otage, au lieu de tout simplement mettre une machine à cartes. Dans les grandes villes il est rare que les auberges n’en aient pas. Précisément arce que quand on est pas chez soi, on n’a pas la possibilité de faire de chèques, il ne reste donc que la carte.  

Le plus drôle c’est qu’elle va dire à son patron qu’elle l’avait bien flairé, et qu’elle croira avoir des dons de voyance… alors qu’évidemment qu’elle l’avait flairé…sinon ça ne lui serait pas arrivé… La Loi de l’Attraction ne connait pas d’exceptions. Voilà donc un bel exemple de création par défaut. J’écrirai prochainement un article là-dessus.

« Il en sera tel que vous le voyez et que vous le croyez » J-C ( crucifié par les Romains en l’an 33)

« You get what you are thinking of whether you like it or not » Abraham- Esther Hicks

 

 

Publicités

5 commentaires

  1. C’est pathétique d’être prise dans un étau tendu par la mauvaise volonté de personne qui font tout pour emmerder alors qu’à l’évidence et jusqu’à la fin, tu voulais les payer, tu étais de bonne foi. Cela rajoute au stress de la situation, quando lei non parla molto bene l’italiano (comme moi d’ailleur)

    J’étais à Rome en avril dernier alors j’ai facilement imagé la scène 😉 et revisité mon voyage.


  2. chère eva,
    c’est toujours avec plaisir que je lis tes articles
    mes préférés étant ceux qui relatent la manifestations de « miracles » (meme si bien sur il n’y en a pas, que tout vient à qui le demande et sème les bonnes graines)dans ta vie quotidienne…alors j’attends plus d’histoires!!!…
    bonne continuation…


  3. Eva, je crois en effet que tout est question d’angle, une autre que toi aurait vu ses vacances gâchées par une telle histoire alors que tu as su tirer profit de la mésaventure. Cela me rappelle la fois où j’ai bien failli rester coincée 24h à l’aéroport de Washington, sans que la compagnie me paie l’hôtel, car l’attente absurde de 3 heures pour passer la douane m’avait fait rater la correspondance pour le Mexique. Issue parfaite aussi après de nombreuses péripéties…
    Il me semble que dans ce genre de siuations inextricables, on parvient à mobiliser toutes nos ressources au lieu de se mettre en boule dans un coin et de fondre en larmes. Mais pourquoi n’est-on pas toujours capables de le faire dans des situations moins extrêmes (je parle pour moi) ? Bisoutage en règle


  4. Merci Taim

    cette fois je t’ai fait une spéciale dédicace avec les petits miracles d’un ami…
    je te souhaite toi aussi de manifester plein de miracles.
    As tu mon artcile Commander à l’Univers? Il traite de ce sujet
    bises


  5. Chère Anna,

    j’écoutais les CD d’Abrahm toute la journée et j’avais le sourire jusqu’aux oreilles. c’était génial Rome à L’aroport j’ai attendu 6 heures l’avion qui avait du retard, et le soir à Paris il n’y avait pplus de RER. UN bel italien que ma voyante m’avait décrit m’a alors raccompagnée en taxi. On se voit demain. C’est celui qui ressemble au Christ et que j’allais rencontrer dans un lieu plein de monde; c’est une belle rencontre



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :