h1

Par Fanny Carel : Intime et spectaculaire, « Crime et châtiment », une vraie réussite !

25 novembre 2007

Fanny Carel, écrivain, parle de « Crime et châtiment », mis en scène par le Lituanien Gintaras Varnas, et présenté au théâtre de Gémeaux en décembre 2007.

«  Raskolnikov examine sa conscience à l’aide d’une caméra. Nous sommes alors les témoins de ses pensées les plus secrètes, du plus éphémère de ses états d’âme : son for intérieur est littéralement projeté sur grand écran, à la face du monde. Elevé comme malgré lui au rôle de dieu omniscient, le spectateur est dans l’empathie. Sur l’écran, le visage poignant de Gytis Ivanauskas, comme au cinéma ; sur scène, son corps qui danse sur un canapé fou, filant à toute allure le long des rails.

La musique …

L’alternance entre les secrets aveux de Raskolnikov à la caméra-miroir et l’énergie spectaculaire de l’assassin muet qui s’accroche tel un gymnaste au barres des cintres, semblant prêt à s’envoler, constitue la grande réussite du spectacle. Nous avons bel et bien affaire au criminel dévoré de sensibilité, au mystique sans Dieu de Dostoïevski.

Le parti pris du bi-frontal est parfaitement justifié : d’un côté les vivants, nous, les spectateurs, de l’autre les morts, d’abord la vieille et sa sœur, puis d’autres qui passent à leur tour du « mauvais côté ». Les deux rives semblent s’observer, de part et d’autre de Raskolnikov, dont la présence douloureuse, écartelée entre vie et mort, entre crime et sainteté, suffit à créer un « no man’s land » infranchissable, et, du même coup, protecteur quant à nous.

Et la musique toujours …

Bravo pour l’homogénéité de la troupe ! Chacun est à sa place sur scène où il brûle et se consume de souffrance, comme son personnage se consume et souffre sur une terre qui est bien notre terre. Là comme ici, chacun se sait une fois pour toutes perdu, et pourtant irremplaçable.

Mille mercis à Gintaras Varnas et à sa troupe pour ce grand moment de théâtre !

Et qui donc a composé cette musique qui, depuis, trotte dans ma tête ???  »

Fanny Carel.

Publicités

2 commentaires

  1. Musique magnifique composée par Giedrius Paskuningis
    pour Crime et Châtiment. C’est la compositeur attritré de Varnas


  2. Dostoïevski, mystique sans Dieu ?



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :