h1

On me dit qu’il y a des amours impossibles, par Jacques Salomé

15 septembre 2007

Par Jacques Salomé :

« Il n’y a pas d’amours impossibles, du moins je n’en connais point. Il n’y a que des amours contrariées et violentées par des tiers, des règlements ou encore interdits par des tabous. Et ils sont plus nombreux qu’on ne peut l’imaginer. Des amours entravées par des peurs, dévoyées par des leurres, ballottées par des vents contraires. Freinées par des obstacles réels ou fantasmés, barrées par des écueils que l’on imagine pour soi, pour l’autre… Oui, il y en a beaucoup.

Il n’y a pas d’amours impossibles, car c’est justement l’une des grandes forces de l’amour d’être porteur d’une telle énergie. Il est capable de traverser beaucoup de difficultés, de s’opposer à des dangers sans noms, de vaincre toutes les oppositions ou de dépasser toutes les entraves. C’est vrai qu’il y a des amours fragilisées par le doute, blessées par des contradictions, dévoyées par des croyances ou encore assassinées par des certitudes erronées. C’est vrai qu’il y aussi des amours qui dérangent, qui inquiètent un entourage, menacent des proches qui vont se jeter dessus pour les déchiqueter. Des amours qui vont réveiller d’anciennes blessures mal cicatrisées et faire reculer, empêcher la rencontre avec un bonheur possible.

Il y a des obstacles, non au sentiment amoureux, mais à sa réalisation, à son épanouissement, et certains sont plus infranchissables que d’autres. Ceux en particulier qui relèvent d’une croyance religieuse, d’un parti pris politique, culturel… Aimer un soldat allemand en pleine Occupation est possible. Ce qui sera difficile, c’est d’aimer dans la sérénité, dans l’abandon et cette relation comportera des risques importants, en particulier pour la femme. Beaucoup de femmes (pourquoi seulement des femmes ?) ont payé cher le fait d’avoir transgressé cette impossibilité. Être professeur de français dans le midi de la France et aimer un Touareg rencontré lors d’un seul voyage au Hoggar, se voir ensuite trois semaines par an durant quinze ans… Depuis dix ans, attendre que l’Algérie cesse de se déchirer pour pouvoir revoir à nouveau son amour. C’est difficile, mais cela reste encore possible… Aimer une femme musulmane et vouloir construire sa vie avec elle, quand le père fait obstacle et demande à l’homme de se convertir, d’entrer dans ses croyances. Aimer une juive quand on est palestinien, une chinoise quand on vit au Yémen… n’est pas facile, mais nombreux sont ceux qui se sont confrontés à ces difficultés et les ont traversées.

L’âge, c’est-à-dire le décalage des âges entre l’un et l’autre, est parfois avancé, pour justifier les hésitations, pour se donner un alibi pour ne pas oser vivre un amour. Mais l’âge n’est pas un obstacle insurmontable pour ceux qui découvrent la réciprocité d’un sentiment. Le seul amour qui ne peut se vivre est l’amour incestueux, avec l’interdit d’avoir une relation sexuelle. Je me rappelle de cet homme déchiré, qui me disait avoir retrouvé sa sœur qu’il n’avait pas connu à l’âge de trente ans, et dont il était devenue profondément amoureux, sans pouvoir se défaire de ce sentiment.Il n’y a donc pas d’amours impossibles, mais seulement des relations amoureuses qui paraissent impossibles L’amour, outre qu’il est porteur d’une énergie rare, recèle quelques-uns des mystères de la vie qui lui donne une puissance inouïe dont la force nous émerveille sans nous surprendre quand nous en sommes les bénéficiaires. »

>> Voir le site de Jacques Salomé

Publicités

3 commentaires

  1. Et au fond, ne désirons-nous pas ce que nous ne possédons pas ?


  2. « Le bonheur c’est posséder ce que l’on a déjà »
    Saint Augustin. Je crois pourtant que tu as raison, Even de Luce…


  3. Monsieur, que savez-vous du bonheur ?

    Si vous connaissiez mieux Saint Augustin, vous sauriez qu’il a dit et vécu bien d’autres choses contraires à cette citation, quand toute son attention était retenue par des distractions plus légères que celle de la question du bonheur…

    « Les paroles s’envolent, les écrits restent » n’est-ce-pas ?..

    Cette citation ne vaut pas mieux que celle que vous mentionnez juste au-dessus…



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :